Catégories
Rendez-vous Science-Fiction

Lire 3 classiques….de science-fiction

J’ouvre ici ma toute première rubrique hors chronique, afin de dynamiser le blog, mais aussi dans l’idée de vous faire découvrir certains styles/genres vers lesquels vous n’oseriez peut-être pas aller.

Quoi de mieux donc que de commencer par le genre que j’aime le plus : celui de la Science-Fiction. Pour ce tout premier article, j’ai choisi des livres sans réel rapport entre eux. Je n’ai pas cherché à mettre un style en avant (Space-Opéra, Dystopie, Hard Science…) mais bien les livres qui sont devenu des Œuvres à part entière dans leur style. Soit par l’auteur soit pour leur contenu.


1° – FONDATION d’Isaac Asimov (1951)

51RscXwtWVL._SX301_BO1,204,203,200_Je suis une grande fan d’Asimov et pourtant, j’ai mis beaucoup de temps à m’y mettre. Il fait partie des grands pontes de la SF et on ne compte plus les adaptations de ces livres (I Robot, L’Homme Bicentenaire ect..). Fondation, c’est pour ainsi dire son oeuvre majeur. Déclinée en 7 tomes (comptant, le prélude et l’Aube), la saga nous relate l’histoire de la Psychohistoire, science permettant de lire dans le futur, mais surtout la vie de la Fondation, projet visant à réunir toutes les connaissances humaines en un seul lieu afin de sauver l’Humanité de la fin de l’Empire. Vu sous un premier angle, l’histoire semble très compliqué, hors, Asimov a une façon d’écrire qui aide le lecteur à avoir toutes les clés en main pour comprendre ce Space-Opéra flamboyant.

L’Homme Programmé – Robert Silverberg (1972)

bm_2483_713067Silverberg, est un auteur que j’ai lu il y a deux trois ans déjà avec le livre su-mentionné. Je le connaissais de nom pour avoir écrit Majipoor, mais je n’avais encore jamais eu le plaisir de lire un de ses textes. L’Homme Programmé n’est pas son livre le plus connu et pourtant, il mérite à le devenir. Durant environs 300 pages, on découvre l’histoire d’un homme qui partage son cerveau avec une autre personnalité. Un homme ayant réellement existé dans l’univers du livre qui se retrouve dans le cerveau d’un autre. On a donc à faire à un combat entre deux hommes qui se dispute le pouvoir du corps et donc de leur propre liberté, chacun ayant une raison de vivre.

Difficile d’être concise sur ce texte tant il est travaillé avec richesse. Les psychologies des deux personnalités sont fournies et l’univers l’est tout autant. A conseiller les yeux fermés.

Chronique MartienneRay Bradbury (1964)

product_9782070417742_195x320Choix difficile que le troisième. J’ai hésité entre pas mal de livre avant de choisir celui-ci. Bradbury, on le connait surtout pour son Fahrenheit 451, mais il y a un deuxième texte tout aussi bon qui fut écrit. Chronique Martienne nous relate l’histoire de la planète Mars et la colonisation par les terriens découpé en chapitre par date. On suit parfois les autochtones de la planète, et parfois les colons. Ce qui a d’intéressant dans ce livre, c’est l’évolution des rapports humain/extraterrestre. Ici par de vaisseau, pas téléportation. Le livre est plutôt perçu comme une étude scientifique sur la vie de la planète. Et c’est la raison pour laquelle il est abordable et est sûrement un bon commencement pour découvrir le genre.


Et si vous en souhaitez plus, vous pouvez aussi essayer Orwell (1984 !), Simak, Arthur C.Clark ou encore Herbert et Dan Simmons.


Tout les livres sont édités chez Folio – SF – 

2 réponses sur « Lire 3 classiques….de science-fiction »

Joli choix de classiques! Je n’ai encore rien lu de Silverberg, mais j’ai Les Monades urbaines dans ma pile à lire. Je m’y attellerai dans les prochains jours!

Je ne suis pas d’accord avec un point du commentaire sur les Chroniques martiennes. Selon moi, elles ne doivent surtout pas être abordées comme une étude scientifique sur la vie de la planète, sinon c’est la déception à coup sûr. Ces nouvelles ne revendiquent aucun fondement scientifique, Bradbury a mis l’accent sur autre chose: la colonisation est le thème central du roman, et Mars ne sert ici qu’à fournir un paysage exotique. On y parle de religion, de rébellion, de défense, d’agression, d’harmonie, ce qui explore tout le spectre des réactions possibles, dans tous les camps, à une colonisation (au sens large et parfois métaphorique; beaucoup de ces nouvelles peuvent aussi s’adapter à une nouvelle idée ou une nouvelle façon de vivre « colonisant » une société). On est d’accord: les Chroniques martiennes ont la qualité et la renommée requise pour figurer dans ces classiques, mais en parler comme d’une étude scientifique alors qu’elles sont plus proches de la fantasy peut induire en erreur quelqu’un qui chercherait une lecture plus réaliste.

J’aime en tout cas ce concept de présenter trois livres classiques pour qui voudrait découvrir un genre. Bonne idée! Pour ma part, si je devais citer trois livres classiques de SF, ce serait Fahrenheit 451 de Bradbury, Je suis une légende de Matheson et le recueil Total Recall et autres récits de Dick.

J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s