Chronique, Historique, Littérature, Service Presse

[Chronique] Poussières d’étoiles – Roger Pulvers

Poussières d’étoiles – Roger Pulvers

1958. Dans une grotte d’Hatoma, petite île japonaise, trois corps et un journal intime sont découverts. Le journal appartient à Hiromi, une jeune fille de seize ans ayant grandi aux Etats-Unis.

Réfugiée à Hatoma lors de la deuxième guerre mondiale, Hiromi découvre un jour deux déserteurs cachés dans une grotte alors qu’elle ramasse du sable étoilé – de petits fossiles en forme d’étoiles. L’un est Japonais, l’autre Américain. Les deux hommes sympathisent malgré la barrière de la langue et, lassés de la guerre et de ses horreurs, ils se créent un espoir commun : survivre, sans plus jamais faire de mal.

Hiromi s’occupe d’eux, les nourrit et les soigne, en dépit du danger : si leur secret vient à être découvert, elle risque elle-aussi la mort pour trahison. Alors que la guerre continue de faire rage à l’extérieur, le trio survit jour après jour, à l’abri de la grotte. Jusqu’au jour où la menace pénètre cet antre de paix.

2011. Vingt ans plus tard, une jeune universitaire s’intéresse de plus près à cette histoire. Décidée à éclaircir la part d’ombre qui entoure ce lieu, elle découvre au fil de ses recherches le dénouement de cette histoire captivante d’héroïsme, en des temps où s’engager pour la paix était l’acte le plus dangereux qui soit.


couv8970746Reçu il y a quelque temps par les éditions Amazon Crossing, Poussières d’étoiles est un livre se déroulant à la fois en 1945 dans les derniers mois de la guerre et à la fois dans notre époque. Le texte est court (une centaine de page) et après avoir lu le pavé précédant, le moment était tout trouvé pour le commencer.

Bien m’en a pris, car je n’ai pas décroché une seule fois du livre. Le livre se découpe en jour afin d’être complètement intégré dans l’histoire et petite particularité agréable, chaque jour à sa météo. J’ai été relativement surprise au début de voir ces jours notifiés d’une petite météo mais je me suis très vite rendu compte que ça permettait d’accentuer l’ambiance générale de la situation extraordinaire que vivait Himiko. Car ce que nous racontent Poussières d’étoiles n’est rien de moi que la rencontre entre un soldat américain, un soldat japonais et cette adolescente.

On découvre alors trois protagonistes passant outre la guerre, vivant et se découvrant humain avant tout, bien que l’épée de Damoclès soit au-dessus de leurs têtes. Ce sont des faits peu connu la fraternisation en temps de guerre, mais elle a pourtant bien eu lieu ! Je me suis ainsi attachés à ces trois personnages qui ont chacun leur manière et raison de vivre la guerre, ayant quand même une préférence pour l’Américain si loin de chez lui. C’est aussi l’occasion de connaître un peu plus le japon dans la guerre. Je trouve que c’est un contexte peu développé de manière générale et ici, j’ai pu apprendre beaucoup sur leur façon de vivre la guerre, leur sens très aigu du patriotisme (frôlant l’endoctrinement) et leur haine pour l’Amérique.

« Je suis un déserteur. Même si je revenais de mon plein gré, je serais exécuté sur-le-champ. Il n’est pas censé y avoir de déserteurs chez nous, les Japonais. Nous n’existons pas »

Ce n’est pas un coup de cœur même si je vois difficilement les défauts, mais le livre à un véritable potentiel. La fin du livre laisse sous-entendre qu’un film serait en préparation, et je suis très curieuse de voir ce que cela va donner !

Un beau texte qui se lit d’une seule traite, et qui nous parle d’un versant peu connu de la seconde guerre et du ressenti Japonais.


Edition Amazon Crossing

Pages 138

15/20


Publicités

2 thoughts on “[Chronique] Poussières d’étoiles – Roger Pulvers”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s