Catégories
Chronique Littérature Science-Fiction Thriller

Le Regard – Ken Liu

L’Homme de demain et nouvelles technologies

DEMAIN…
Dans son registre, celui de l’investigation, Ruth Law est la meilleure. D’abord parce qu’elle est une femme, et que dans ce genre de boulot, on se méfie peu des femmes. Parce qu’elle ne lâche rien, non plus, ne laisse aucune place au hasard. Enfin, parce qu’elle est augmentée. De manière extrême et totalement illégale. Et tant pis pour sa santé, dont elle se moque dans les grandes largeurs — condamnée qu’elle est à se faire manipuler par son Régulateur, ce truc en elle qui gère l’ensemble de ses émotions, filtre ce qu’elle éprouve, lui assure des idées claires en toute circonstance. Et surtout lui évite de trop penser. À son ancienne vie… Celle d’avant le drame…
Et quand la mère d’une jeune femme massacrée, énuclée, la contacte afin de relancer une enquête au point mort, Ruth sent confusément que c’est peut-être là l’occasion de tout remettre à plat. Repartir à zéro. Mais il faudra pour cela payer le prix.
Le prix de la vérité libérée de tout filtre, tout artifice. Tout regard…


61036Une autre nouvelle de la collection Une Heure Lumière des éditions Le Bélial, où je ne cesse d’être surprise par la qualité de leurs sorties. Après Dragon, l’Homme qui mit fin à l’histoire et Cookie Monster, aujourd’hui Le Regard. Un polar science-fiction avec en toile de fond le transhumanisme.

D’ordinaire, je ne suis pas très enquête policière, mais ici, l’auteur à su en très peu de page rendre son enquête haletante avec deux personnages forts. D’abord, il y a Ruth, une quadragénaire vivant mal un drame familiale enfermé ses regrets qui a quitté la police pour devenir Privé. Une femme bien ancrée dans son époque mais légèrement droguée (mais je ne vous dis pas à quoi) qui s’investies complètement dans sa mission. Et puis, il y a le Tueur. Cet homme aux multiples identités qui traque des femmes et les tues violemment pour une raison principale.

De Ken Liu, j’avais déjà lu « L’homme qui mit fin à l’histoire », que je n’avais pas apprécié, car trop brouillon et trop précipité dans les faits. Ici, l’auteur amène les éléments de façon très fluide tout en s’attardant sur le mobile du tueur, sans tomber dans le cliché. On ne s’attache pas au Tueur, mais on comprend mieux ses raisons pour de tels gestes. Le cadre peut-être trop politique pourrait rebuter certains, mais n’enlève rien au plaisir de la lecture.

Le Regard, c’est aussi une critique sur toutes les avancés technologiques vers lesquelles nous allons. Elles peuvent à la fois nous sauver, mais aussi nous tuer et elles ne sont ni bonnes, ni mauvaise.

En somme, c’est une très bonne Nouvelle, dans la veine de Dragon de Thomas Day. Elle est addictive et traite d’un sujet proche du cyber-punk (Dans le même genre : Deus Ex). A lire !


Edition Le Bélial, collection Une Heure Lumière

Pages 93

Note 15/20


4 réponses sur « Le Regard – Ken Liu »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s