Catégories
Chronique Contemporain Littérature

Cortex – Ann Scott

Terreur hollywoodienne

Los Angeles, aujourd’hui. La cérémonie des Oscars va commencer. Plus de trois mille personnes dans la salle. Soudain, une explosion. Au coeur du chaos, très vite, les rumeurs courent. Julia Roberts, Steven Spielberg, Al Pacino… Qui est mort, qui est blessé ? Dans cet Hollywood qui pleure ses icônes, Angie, une jeune réalisatrice française, Russ, un vieux producteur californien, et Burt, un humoriste new-yorkais, se croisent pendant quelques jours. Entre amours perdues, sidération et passion du cinéma, chacun se demande : de quoi sera fait le futur, sans tous ces visages familiers qui ont façonné nos rêves ?


Cortex Uranie blog littéraireReçu par les éditions Stock il y a quelque temps, je me suis enfin mis à sa lecture. J’ai préféré commencer sans rien avoir lu des critiques qui existe déjà sur le livre afin de partir sans a priori. Bien m’en a pris, car j’ai adoré !

Avec Cortex, on vit l’horreur et la surprise d’un attentat visant le 7ème art et tout ce qu’il symbolise. Le livre coupé en trois partie, centre sur une étape cruciale du processus de deuil : d’abord la surprise et le choc, puis le refus et enfin l’acceptation. C’est ce qui rend le livre très intéressant et addictif. Là où un sujet pareil aurait pu tendre à une débauche de violence et de mort, Ann Scott arrive à dire les choses telles qu’elles sont avec des mots simples.

Les trois personnages présentaient, la réalisatrice, le producteur et l’humoriste, vivent les événements chacun à leur manière et viennent parfois à se croiser. Angie vie l’attentat beaucoup plus violemment que les deux autres personnages, car elle fut directement sur le lieu. C’est un personnage à lequel je me suis beaucoup attachée, car elle cherche vraiment à passer outre l’horreur qu’elle a vécue. Elle semble fragile et pourtant une vraie force se dégage d’elle. Elle évolue.

En plus de parler d’un attentat et de l’impact psychologique que celui-ci peut avoir sur une personne, Ann Scott énonce aussi une critique sur le cinéma actuel et ce qu’il est aujourd’hui. L’attentat ne cherche pas à détruire le cinéma en tant que création, mais cherche à détruite le symbole qu’il est par les acteurs/comédiens et montrer ainsi que sans les acteurs, le cinéma n’est plus rien. Aujourd’hui, un film n’est pas créé pour son contenu, mais pour les têtes d’affiches qu’il peut avoir.

Au début, les gens allaient au cinéma pour y aller et ils choisissaient le film au dernier moment en faisant la queue ; après, ils se sont mis à y aller quand un film en particulier leur donnait envie, et maintenant, ils n’y vont plus que s’il y en a un qui mérite d’être vu sur grand écran.

Conclusion, un livre fort, écrit sans filtre à l’écriture fluide sur un thème difficile : le deuil. Des personnages avec chacun une identité propre et une vision différente. Une lecture qui aura été très bonne !


Edition Stock

Pages 311


 Acheter

Broché / Ebook


2 réponses sur « Cortex – Ann Scott »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s