Catégories
Bilan Chronique Contemporain fantastique Historique Littérature Rendez-vous

Bilan Octobre 2017

Un mois très historique puisque je suis revenu à mes premiers amours. J’ai changé un peu mon classement de couverture, en mettant tout en haut ceux que j’ai le moins apprécié, suivi de mes deux grands coups de cœur pour finir par mes bonnes lectures.

Une Histoire des Abeilles aura sûrement été ma plus grande surprise de ce mois. J’en avais entendu tellement de bien que j’avais fini par devenir méfiante.


Rentrée littéraire (2)

La Repasseuse – Bénédicte Lapeyre

Le livre était dans ma WL depuis quelque temps déjà. Comme les livres traitant du textile et plus particulièrement entre le XIXe et la première moitié XXe ont tendance à me plaire, pourquoi pas. Sauf que ! Énorme déception. Le livre ventait un personnage féminin fort et avant-garde. Hors, je me suis retrouvée face à un personnage classique, loin d’être en avance sur son temps et qui s’enferme plutôt sur elle-même. Second point noir, les (trop) nombreuses erreurs de contexte. Placer la belle Epoque dans les années 20 et les années folles en 1926 à quelques années de la grande dépression frôle l’hérésie. Un livre donc à lire peut-être, mais qui ne marque pas.

L’histoire de Chicago May – Nuala O’Faolain

Chicago May est une des criminelles les plus en vues à la fin du XIXe et des premières années du XXe. Le livre choisi de retracer la vie de cette femme par ses relations. Très documenté, le livre est richement illustré et permet de mettre un visage sur les noms. Seul petit point noir, les longues réflexions personnelles de l’auteure qui ont eu tendance à me gâcher la lecture.

Peste & Choléra – Patrick Deville

Une rentrée littéraire 2012 intéressante qui retrace la vie d’un globe trotter scientifique à qui l’ont doit la découverte de la Peste (entre autre). Un format plutôt surprenant puisque les faits sont décrit à la façon d’un documentaire en mettant de coté le roman. Le livre met surtout en avant l’homme avant le scientifique et c’est plutôt une bonne idée. Pourtant, le fait de garder le même rythme sans faire intervenir les personnages m’ont, sur la longue, plutôt perdue.

Playground – Lars Kepler

Petite pépite qui a clôt mon mois d’octobre. Un livre sur la vie après la mort et la quête d’une mère pour sauver son fils. Le contexte marqué par le folklore chinois rend crédible un monde des morts sombres (et pas que dans le décor) et des personnages tous excellents. L’écriture est dès plus agréables sans être lourde.

Une histoire des abeilles – Maja Lunde

Une des grandes surprises de ce mois. Les éloges qui circulent un peu partout ne sont pas forcées puisque c’est une véritable merveille écologique. Un livre qui, j’espère, soulèvera des consciences ! C’est à travers le récit de trois personnes à trois époques différentes qu’on découvre l’existence et les problèmes que soulève une forte industrialisation des abeilles. On est un peu à la frontière de l’Anticipation avec la troisième famille, mais elle a fait partie de mes préférées. Un livre que je conseille vivement.

HADAMAR – Oriane Jeancourt Galignani

Hadamar, c’est une ville, un lieu et un fait méconnu de l’histoire. Par le prétexte du père à la recherche de son fils à la fin de la seconde guerre, on découvre l’histoire de ce lieu. Le propos est très souvent dure et difficile de croire que l’Homme put être capable de temps d’horreur. Un peu comme Une Histoire des Abeilles, c’est un livre nécessaire.

Cannibale – Didier Daeninckx

Cannibale où le livre un peu dans la veine d’Hadamar. Un fait également oublié, mais qui n’en reste pas moins abominable. A travers les yeux d’un colonisé, on découvre l’exposition coloniale de 1931. L’auteur ne mâche pas ses mots et certaines scènes sont parfois limite soutenable.


BANDE DESSINÉE

Yoko Tsuno – T24 – Le septième code

Je poursuis le cycle avec les derniers tomes sortis. On reste sur la même recette de la jeune technicienne résolvant énigmes et rencontrant pléthores de personnages. Même si je trouve que l’ensemble commence à s’essouffler, ça reste un plaisir à lire.

Les Promeneurs sous la lune – Zidrou et Mai Erguza

Une BD poétique sur le somnambulisme. Un style doux et des personnages attachants font de cette BD un moment de plaisir.


DANS LA PAL 

Ce mois-ci très peu de nouveauté. Je n’achète presque plus et me contente de mes prêts de bibliothèque et d’ami (hors les livres sur liseuses). J’ai pu me faire prêter une étude sur l’odeur durant le XIX et un thriller. J’espère pouvoir les lires au mois de novembre !

4 réponses sur « Bilan Octobre 2017 »

Pour Une Histoire des Abeilles, je me suis laissée tenter après l’avoir vu partout. J’ai souvent peur des livres médiatiques.
Merci 🙂 . J’essaye de varier pour ne pas faire une overdose de genre.

Aimé par 1 personne

Et tu y réussis parfaitement. Je suis moins brave que toi. Je reste souvent dans ma zone de confort. Il n’est pas encore arrivé la BM. Mais je le garde en tête.

Aimé par 1 personne

J’aime voir si l’herbe est plus verte ailleurs mais il y a des genres vers lesquels je ne vais pas aller du tout 🙂

J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s