Beauté fatale, Mona Cholet

synop

Beautéfatale.jpg

Beauté fatale, Mona Cholet

 

Quelques grammes en moins et on est anorexique ; quelques grammes en plus et on est enceinte. C’est dur, d’incarner l’épanouissement.

 

Mona Cholet prend les armes et ce qu’elle va dire va être violent, très. Exit la délicatesse et les pincettes, le propos va être dure et la réalité va vous être mise en pleine face. L’auteure démonte le milieu de l’esthétique où le paraître est roi et va s’effriter pour révéler autre chose que les paillettes, le glamour et la satisfaction d’un corps parfait. Vous êtes prévenu, Beauté fatale est un essai qui ne va pas prendre par la main son lecteur, mais bien le bousculer pour que son esprit devienne enfin critique et voit différemment un milieu qu’il idolâtré peut-être.

Beauté fatale propose de décortiquer la société actuelle à travers le monde de l’esthétisme, via une dénomination large englobant le culte de la minceur, du corps parfait, mais surtout de la femme parfaite. Utilisant les magazines féminins (une abomination personnellement), la culture cinématographique / tv ou encore la publicité pour ne citer que ces points-là, et le moins qu’on puisse dire, c’est que le milieu est bourré de stratagème pour nous embobiner le cerveau et nous maintenir dans un état proche de l’obsession. C’est durant la lecture des chapitres qu’on se rend compte que finalement, l’époque qu’on pensait s’ouvrir aux femmes et ne plus les voir comme des clichés sur patte digne des années 50 n’est pas forcément là. Douche froide. On a jamais autant sexualisé les femmes qu’à l’époque actuelle et catégorisé un sexe. L’esthétisme régi et doit régir la vie d’une femme actuelle.

Même si le livre est assez court ou en tout cas d’une longueur moyenne, j’ai préféré prendre mon temps. En effet, il y a tellement de notions et d’extrait d’écrits qu’il est vivement conseillé de prendre le temps, de plus, le propos n’est pas forcément très abordable mais vraiment très intéressant. Il faut dire que l’auteure explique son propos avec un humour bien personnelle que j’ai adoré. J’attends avec impatience le second livre de l’auteure sur la condition féminine : Sorcière, qui sortira en octobre 2018.

Conclusion, un essai percutant, coup de point même, qui fait ouvrir les yeux sur une condition féminine toujours plus discutable même dans notre monde occidental de sur-consommation. Un livre à lire et à conseiller autour de soi dont l’humour cynique de l’auteure ajoutera une touche de piquant ! 


couv9107058Edition Zones

240 pages

Acheter

Ebook / Broché / Poche


3 commentaires sur “Beauté fatale, Mona Cholet

Répondre à Uranie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s