Et Dior créa la femme, Francis Huster

dior

Et Dior créa la femme

 

Sorti en 2012 chez Cherche-Midi, Et Dior créa la femme est un roman hybride à la fois biographique et fantasmagorique qui fait désormais parti des livres à lire si on souhaite comprendre le créateur. L’édition que j’ai eu en main est une version « gros caractère » de La Loupe sortie en 2013 qui fut bien pratique pour la myope que je suis.

 

L’âme de Dior n’était pas morte. C’était tout simplement impossible.Et sa disparition soudaine,comme celle de James Dean,Gérard Philipe ou encore Marilyn,le ferait aussitôt entrer dans la légende,et par la grande porte.

 

Dior. Ce nom seul fait rêver des tas de personnes dans le monde entier et a fait resplendir Paris et la France dans le passé et encore à l’heure actuelle. Ce petit monsieur à qui l’on doit la naissance d’une mode et le renouveau du pays culturellement en 1949 est LE créateur que j’admire autant professionnellement que personnellement. J’aime sa technique, ses choix et sa façon d’avoir dirigé sa Maison durant 10 ans, mais aussi l’homme.

christian-dior-840x473

Francis Huster parle ainsi de l’homme avant la Maison. De son chemin parcouru et du parallèle avec l’auteur, puisque le roman est aussi un « peu » ça ; deux destins liés. Pour autant, je ressors de cette lecture un peu mitigée. J’ai eu beaucoup de mal à m’adapter au style de l’auteur qui nous fait des envolées lyriques un peu pompeuses et nous fait totalement ressortir de la lecture. Il n’a pas été le coup de cœur attendu et j’aurais surtout aimé comprendre comment monsieur Dior travaillait, là où Et Dior créa la femme est plus un roman qui parle de l’auteur et de son rapport à Christian Dior.

J’écris cette chronique, deux après ma lecture et il ne m’en reste rien. Je retiens ce style lourd, ennuyeux, mais rien du contenu et c’est vraiment dommage. Je suis pour ainsi dire totalement passée à côté, car je m’attendais à un récit biographique, non à une autobiographie de l’auteur. J’ai eu cette sensation assez désagréable de voir l’auteur se complaire dans son écriture qu’il voulait naturel sans apporter quoi que ce soit…

Un roman biographique qui ne tient pas vraiment ses promesses.


product_template_801

Edition Cherche-Midi (Ici La Loupe)

215 pages

Acheter

 


Soutenez le blog en passant par le lien affilié !

Publicités

2 commentaires sur “Et Dior créa la femme, Francis Huster

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s