Kingdom | Netflix | 2019

Kingdom

Kingdom, c’est la série que personne n’attendais et pouvais même faire sourire. Surfer sur le Zombie à une période où ça commence à lasser tout le monde était un peu casse-gueule, voir clairement pas une bonne idée. Mais voilà, Kingdom a eu une idée de génie : transposer dans la Corée médiévale.

Netflix sait s’entourer et pour cause, Kingdom s’est offert un casting de choix et un réalisateur de nom. Kim Seong-hoon, c’est son nom, est un réalisateur (re)connu dans son pays à qui l’ont doit Tunnel en 2016 et qui fut nominé dans plusieurs catégories. Mais la tête d’affiche, c’est bien Bae Doona, l’actrice de Sense8 qui campe une médecin plus que convaincante.

 

Jeu de pouvoir au Pays du matin calme

 

Dans un format de six épisodes pour la première saison en 45 minutes, Kingdom est un savant mélange d’intrigue politique, de coup bas, de traîtrise et enfin de zombie. Alors que la Corée souffre de famine et de corruption, le roi se meurt d’un mal mystérieux. Son fils, le prince Chang accusé de haute-trahison doit fuir le royaume (et sauver sa tête…) et fait face à une maladie étrange où les morts deviennent de véritables monstres. Sauver son peuple devient alors sa priorité.

KINGDOM Uranie blog littéraire

Bien que le synopsis soit relativement classique de prime abord, Kingdom est bien plus profond qu’il n’y paraît. En six épisodes, à la réalisation léchée et au jeu d’acteur, parfois, un peu théâtral (mais, c’est à mon sens culturel. Étant habitué au cinéma asiatique, c’est quelque chose d’habituel.), la série montre tout son potentiel et pose les bases d’une saison 2 qui va être dingue. J’aime d’ailleurs toute la dimension politique dans Kingdom, qui prouve qu’on peut faire du zombie de façon réfléchi sans tomber dans le cliché.

Je suis par ailleurs subjugué par Hyejun Kin qui campe une reine glaciale à l’autorité naturelle. J’espère la voir un petit plus dans cette seconde saison. Pour revenir sur le zombie, puisque c’est quand même la raison qui vous fera ou non regarder la série, j’ai beaucoup aimé ce nouveau traitement. Bien qu’il reste relativement idiot, la façon dont il est amené puis traité est très intéressante et j’espère qu’ils resteront dans cet optique pou la saison suivante. Je préfère, volontairement, ne pas trop en dire, car c’est vraiment ce qui fait l’originalité de Kingdom en plus de son contexte.

Conclusion, kingdom est une série que j’ai dévoré et qui m’a convaincu. D’ordinaire, les zombies me gonflent, mais Kim Seong-Hun a créé un truc qui tient la route et sort des sentiers. De l’originalité que diable ! C’est beau, le cast est génial avec un panel de personnages intéressant et on redemande encore. En bref, je ne peux que conseiller cette courte série, amateur ou non de zombie.


poster-780

 

Kingdom (2019)

6 episodes de 45 minutes

Réalisateur Kim Seong-Hun

Avec Ji-Hoon Ju, Ryu Seung-Ryong, Doona Bae, Sang-ho Kim

 


Publicités

4 commentaires sur “Kingdom | Netflix | 2019

  1. Je rêve ou c’est l’actrice de Sense 8 qui joue le premier rôle ? bon je ne suis pas du tout fan des zombies, j’ai tenté à plusieurs reprises mais bon j’y crois jamais du coup je m’ennuie … mais tu as l’air plutôt emballée !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s