Catégories
Chronique Contemporain Mauvais Genre

Amour entre adulte, Anna Ekberg

Aujourd’hui, c’est un nouvel ancêtre (#teamancetre) que je sors de ma PAL après une envie subite de thriller. Ancêtre, c’est le nom affectueux que j’ai trouvé pour les romans qui dorment dans ma pile depuis un an ou plus. Après Le Voyage de Simon Morley, je sors aujourd’hui Amour entre adulte, un roman gagné à Noël dernier chez Yuyine. Le roman, édité chez Cherche-midi début 2019 est le dernier roman d’Anna Ekberg. Un homme tue sa femme sauvagement. Pourquoi ?

Amour entre adulte

Où comment se venger d’un homme

 

IMG_20191218_121810_222.jpg

 

Amour entre adulte est ce qu’on peut appeler un thriller psychologique. Un flux tendu d’émotion sans effusion de sang à la noirceur certaine. Christian et Léonora file le parfait amour dans une charmante ville suédoise après vingt ans de mariage idyllique jusqu’au point de rupture : l’infidélité de l’homme. Le roman revient sur les relations parfois complexe d’un couple avec une écriture incisive et froide, presque clinique où l’autrice « torture » ses personnages afin de les pousser dans leur retranchement.

Ça ne se passe jamais comme on s’y attendait, mais en même temps cela dépasse toutes nos attentes. C’est comme ça, l’amour entre adultes

 

D’une simple et classique infidélité, le roman bascule dans la vengeance pure et dure sans réflexion des conséquences pour livrer un melting pot d’émotions souvent contraire. La compréhension, la haine ou encore le renoncement. A quel moment basculons-nous vers le point de non-retour ?

Anna Ekberg a pris le parti d’écrire son histoire sous un angle de vu majeur :  Le policier, Holger. D’une simple conversation entre sa fille et lui, Holger relate l’enquête, les faits et surtout ses hypothèques. Ainsi, le lecteur reste dans un flou ambiant assez ingénieux. Finalement, est-ce vrai ? Rien est sur. Pour autant, malgré l’idée excellente, j’ai pour ma part été très vite lassée de ses changements constants de personnage qui casse le rythme et l’ambiance parfois angoissante qui donne une vraie sensation de réalisme.

Enfin et afin de clore cette lecture moyenne, je regrette certaines directions du roman assez classique. La quatrième de couverture annonce un roman où le plus perspicace des lecteurs ne devinera jamais les aboutissants de l’histoire. Raté. Vers la moitié du roman, j’avais déjà compris le point culminant de la vengeance, qui me semblait alors totalement logique dans la psychologie du personnage…

En bref, Amour entre adulte possède de très bonnes idées qui font de lui un roman agréable à lire et « rafraîchissant », mais qui ne révolutionnent clairement pas le genre de la femme trompée. La faute à un rythme inégal et une mécanique sans surprise. Je retiendrais pour autant le flou ambiant tenu par le personnage central du flic désabusé.


couv70508608

 

Amour entre adulte écrit par Anna Ekberg

450 pages

traduit du suédois par Laila Flink Thullesen et Christine Berlioz

Edité par Cherche-midi

 


Signature uranie blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s