L’Empereur Invisible |Livre 3 |Shikanoko, Lian Hearn

Shikanoko tome 3 Lian Hearn Uranie Blog littéraire

L’empereur Invisible 

L’Empereur invisible est le troisième tome de la tétralogie de Lian Hearn, prequel du Clan des Otori. Sorti en 2017 quelques temps après le deuxième tome. Evolution de personnages, mort de certains et folklore sont au programme dans ce troisième, sûrement un des meilleurs depuis le début de la saga.

Uranie blog littéraire

Après un final choquant et un destin funeste pour un personnage, le tome 3 s’ouvre sur la suite directe sans préambule. Pas de temps mort donc, mais une lectrice un peu perturbé après une pause relativement longue. Qu’à cela ne tienne, Lian Hearn arrive à nous (re)plonger de nouveau dans l’univers et le moins qu’on puisse dire, c’est que ça va vite. Alors que les deux premiers tomes prenaient le temps, celui-ci va vite. Les semaines, les mois, voir parfois les années défilent sans laisser le temps de bien comprendre les événements et c’est un peu dommage. D’autant plus que L’Empereur invisible se veut plus adulte. On y parle sexe, pouvoir et sorcellerie dans un japon fantasmé plutôt sombre qui annonce des morts à venir pour le dernier tome.

Des trois livres parcourus depuis, L’Empereur invisible est bien le plus intéressant. Certains des personnages entrent dans l’âge adulte et font face à de nouvelles problématiques et aux désillusions de la vie. D’autres qui avaient disparus de la circulation reviennent sur l’échiquier du pouvoir et enfin certains restes fidèles à eux-mêmes, mais montre une nouvelle facette de leur personnalité.

Toujours aussi poétique, l’écriture de l’autrice est fluide et pleine de douceur. Elle trouve les mots justes pour parler de sujets parfois sensibles ou douloureux en amenant une forme de philosophie et c’est ce que j’avais aimé avec le Clan des Otori, plus jeune.

L’Empereur invisible est un tome qui précise le destin de Shikanoko et qui malgré une mise en retrait des personnages féminins est excellent. Un voyage dans les terres féodales réussi et une fin de saga qui promet.


couv36828400

 

 

Gallimard Jeunesse

282 pages

 

 


Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s