Catégories
2020. Chronique Mauvais Genre Science-Fiction

Rive Gauche – Metro 2033 | Pierre Bordage

Quelques jours après avoir publié Comment parle un robot, je réitère aujourd’hui avec une pépite fraîchement éditée chez l’Atalante. Pierre Bordage est l’auteur qu’on ne présente plus tant il est reconnu comme un maître incontesté de la SF française. Wang, Les guerriers du Silence ou encore Les dames Blanches, l’auteur a fait sa place dans le paysage français depuis plusieurs décennies. Il revient aujourd’hui avec une nouvelle vision de l’univers écrit par Dimitri Glukovsky : Metro 2033. Saga de SF post-apo prenant place dans le métro russe après l’Hiver Nucléaire.

Je remercie vivement les éditions de l’Atalante pour ce roman et l’opportunité de sa découverte (mince j’aurais raté un truc là !)

2033 et quelques années plus tards…

Pierre Bordage, c’est LA grande découverte que je rêvais de faire depuis très longtemps. Être blogueuse SFFF (dans les grandes lignes) sans avoir lu P.Bordage, tu perds en crédibilité, il faut le dire. Mais aujourd’hui, c’est chose réparée et je pense sincèrement avoir manqué quelque chose pendant ces années écoulées.

En 2033, l’Hiver nucléaire s’est abattu sur l’humanité, les forçant à rejoindre le métro. À Paris, les habitants se sont rejoints en statiopés, une assemblée de plusieurs stations de métro principalement dans la Rive Gauche. La droite étant inaccessible et des rumeurs  mettant en scène des monstres ont eu tendance à calmer les explorateurs en herbe. Pour autant, les communautés de Rive Gauche entrent souvent en conflit et les tensions ne cessent de s’intensifier. Violence, fanatisme, élévation et autres travers commencent à gangréner le métro parisien. Madone, la dirigeante d’une des statiopés les plus importantes caresse le rêve de créer une fédération regroupant toutes les statiopés et d’instaurer une sorte de nouvelle société régis par des lois et offrant les mêmes chances à tous. Mais les autres dirigeants, voyant le pouvoir glisser entre leurs doigts, vont alors tout mettre en oeuvre pour contrecarrer les plans de Madone. Quitte à ourdir son assassinat dans les couloirs sombres du métro.

via GIPHY

Il ne fait pas bon vivre dans le métro parisien…

Âme sensible, s’abstenir, car l’auteur présente sans filtre un univers qui ne fait pas de cadeau. La saleté, les baraques instables et le noir ne sont que le décor d’une nouvelle humanité bien plus sombre. Les gros scorpions albinos ne sont peut-être pas le plus dangereux dans Métro 2033, mais bien l’Homme qui fait preuve d’une violence inouïe envers son prochain. Enfant enlevé pour commerce sexuel, fanatique qui invente une religion autour du Soleil pour punir et « Elever » vers la surface et commerce parallèle ne sont qu’un échantillon de ce que Pierre Bordage a imaginé pour donner du corps à sa propre version. Clairement, ça ne pourra pas plaire à tout le monde.

Pour ma part, j’ai aimé le fait que l’auteur n’essaye pas de lisser l’univers, mais cherche à rendre réelle une situation plausible tout le long du roman. Qui sait comment nous réagirions si nous étions enfermés depuis des décennies dans un métro depuis la naissance…. Et même si j’ai très souvent tiqué face à la traite des femmes, qui a quelques exceptions près, n’existe que pour être un jouet sexuel ou une épouse, cela ajoute au réel.

J’ai vu qu’on lui reprochait une forme de classicisme et il est vrai qu’il ne révolutionne pas le genre. Pourtant, j’y ai trouvé mon compte, bien que je ne sois pas une grande fan du post-apocalyptique. Il m’a fait frissonnée, aimé et tout simplement réagir. Gage d’un roman qui fait le job. Il me tarde désormais de retrouver Madone, Juss et la petite Nyct dans le prochain tome qui se déroulera dans une toute nouvelle zone !


bordage_metro2033_2.indd

Rive Droite écrit par Pierre Bordage

Edition L’Atalante

464 pages

Sortie le 28 mai 2020 

Illustration de Louise Gobinet et Mirko Failoni


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s