Chronique, Historique

La symphonie du hasard, livre 1 – Douglas Kennedy

synop

lasymphonieduhasard

La symphonie du hasard, Douglas Kennedy (livre 1)

 

La vie est ainsi faite: on se retrouve à un certain endroit, à un certain moment, et il suffit d’un regard à travers la pièce, d’une rencontre, d’une amorce de conversation, pour que la trajectoire de notre existence change soudain du tout au tout.

 

Heureux hasard que de tomber dessus à la bibliothèque alors que je souhaitais le lire depuis l’annonce de sa sortie. Douglas Kennedy est une valeur sûre depuis que j’ai découvert L’homme qui voulait changer sa vie il y a deux ans environs. Peut-être trois.

Première trilogie de l’auteur, La symphonie du hasard démarre en 1970 (période chouchou avec le XIXe et les 30) avec la famille Burns qui est pour le moins surprenante. Une mère névrosée, un père qui cherche par tous les moyens à être le moins possible chez lui ainsi que trois enfants. Adam, Peter et Alice, pour qui vivre dans une telle famille est quelque peu difficile. Sous couvert de dépeindre une famille typique des 70s bousculée par les grands changements sociaux politiques, Douglas Kennedy montre le poids du secret sur chacun d’eux. Désiré ou non.

IMG_20180716_183609

Par une écriture fluide, l’auteur nous fait découvrir un New York réaliste et ses problèmes autant politique que sociétale. C’est pour ainsi dire l’histoire de l’Amérique qui nous est raconté par les yeux d’Alice, de la disparition de son amie où son lycée à préféré tourner court et cacher le harcèlement aux fraternités des universités, tout en passant par les élections présidentielles du pays. Un livre qui se dévore tout simplement et dont j’attends beaucoup du deuxième tome qui devrait nous emmener à Dublin. Nouveau pays, nouvelle culture.

Mais la Symphonie, c’est aussi ses personnages. De la brute sportive, à la fille effacée en passant par la mère tyrannique, tout les profils sont présents et écrit avec justesse sans jamais tomber dans le cliché. Dans mon cas, ce livre a vraiment résonné. Je me suis retrouvé dans beaucoup de situations où j’ai ri et parfois eu la larme à l’oeil.

Je n’ai pas encore lu tous les écrits de l’auteur, mais j’en ai lu assez pour pouvoir dire qu’il signe ici un livre sublime de vérité sur ces familles, sur nos familles et le poids qu’elles ont souvent pour nous. De ces secrets et de ses non-dits qui parfois empoisonnent une existence.

En conclusion, un livre qui traite avec justesse des familles et des relations compliqués écrit avec justesse, accentué par un contexte richement retranscrit.


couv25670150Belfond

361 pages

Broché / Ebook


Publicités

1 réflexion au sujet de “La symphonie du hasard, livre 1 – Douglas Kennedy”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s