Le rôle de la guêpe, Colin Winnette

lerôledelaguêpe.jpg

Le rôle de la guêpe, Colin Winnette

 

Ça a commencé, dit-il.
–  Deux fois.
– Non. C’est le fantôme. Il y en aura cinq.
– Voyons, les morts vivants, ça n’existe pas. C’est une contradiction. Concentre-toi sur ce qui se passe vraiment, pas sur des choses imaginaires.

Initialement édité chez Soft Skull Press en janvier 2018 avec le titre The Job of the Wasp, Denoël le publie dans la foulée avec une traduction de Robinson Lebeaupin en septembre de la même année. Réactivité les amis ! Le roman nous promet une ambiance gothique, un vieux bâtiment, une tempête et enfin quelques fantômes pour assaisonner le tout. Octobre et Halloween approchant, il est donc temps de découvrir Le Rôle de la guêpe.

Perversion enfantine

Le rôle de la guêpe raconte l’histoire d’un jeune garçon fraîchement arrivé dans cette école un peu lugubre et éloigné de tout. Ce dernier ne s’intègre pas et les premiers problèmes arrivent très vite. Puis, un premier corps est découvert.

On se rend compte relativement vite que les enfants, entre eux, sont très loin d’être bienveillant. Bien au-delà de ce que nous avons l’habitude de voir et des chamailleries classiques. L’auteur nous emmène dans un lieu isolé aux personnages changeant et rend compte d’une ambiance sombre, glauque, proche du gothique. C’est cette ambiance et des enfants étranges qui m’ont fait aimer le livre, pour autant, il n’est pas exempt de défaut.

J‘aime les histoires de fantôme dans la littérature et forcément, je m’attendais à cette dominante avec Le rôle de la guêpe. Sauf qu’il y a une réelle enquête avec disparition et mort à la clef mettant en second plan le côté fantastique avec le fantôme. Fan de frisson et d’horreur ne vous attendez pas à flipper, bien que le fantastique reprenne sa place à la fin de la seconde partie. Je regrette que le thème reste autant en surface et soit rapidement clôt à la toute fin. De plus, j’ai ressenti comme un manque de rythme durant toute la seconde partie qui sonne plus comme une très longue conclusion là où la première partie enchaînée les événements.

Le rôle de la guêpe reste un livre que j’ai aimé découvrir et qui m’aura plu. Ce ne sera pas un coup de cœur, car je m’attendais à plus de fantastique même si le gothique, exacerbé par la tempête, était bien là. Il faut plus le voir comme un polar afin de vraiment apprécier le roman. Pour autant, j’ai bien envie de découvrir d’autres romans de Colin Winnette comme Coyote par exemple.


 

Edition Denoël – collection Sueur Froide

208 pages

Acheter 


Publicités

Un commentaire sur “Le rôle de la guêpe, Colin Winnette

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s