Catégories
Chronique Rentrée littéraire Contemporain fantastique 2020 2020.

Porc Braisé, An Yu | Rentrée Littéraire 20

PORC BRAISE

De nos jours…

Depuis que j’ai rejoint le Hanbook Club, je découvre la littérature asiatique de façon plus assidue. Léa proposait pour le mois d’août de découvrir un nouveau titre de la rentrée littéraire publié chez Delcourt Littérature. Une découverte totale puisque je pensais alors que Delcourt ne publiait que de la bande dessinée.

An Yu présente ici son premier roman dans la lignée directe de Murakami et du cinéaste Wong Kar-Wai (In the mood for Love et 2046).

DE QUOI ÇA CAUSE ?


Après la mort subite de son mari dans leur baignoire, Jia Jia se retrouve seul du jour au lendemain. Libéré d’un mariage asphyxiant où les sentiments n’existaient plus, Jia Jia est perdu. Que faire désormais de sa vie ? Déambulant la nuit dans la ville, elle tombe sur un bar et fait la connaissance du barman et semble découvrir chez cet homme ce qui lui manquait. Une personne qui écoute, soigne et panse les blessures là où d’autres blessent. Renouant avec ses premiers amours, la peinture, Jia Jia part en quête de spiritualité et de soi qui la mènera jusqu’au Tibet.

An Yu, écrit avec un tel sens de la poésie, que la lecture devient facile, fluide, simple et sans prise de tête. Porc Braisé est un premier roman qui immerge comme un moment suspendu et plein de sérénité, moi qui d’ordinaire, n’ai pas très tourné vers ce style de littérature assez lent, j’en suis sortie apaisée. J’ai beaucoup aimé comme l’autrice parle de sa culture sans juger, en laissant le lecteur seul juge devant certaines situations (je pense entre autres au moment où Jia Jia est catégorisé comme femme maudite car veuve). Je me suis demandé durant la première cinquantaine de pages où cela allez me mener, jusqu’à tomber naturellement dans l’onirisme. Le lecteur est toujours sur le fil du rasoir de la réalité, à tel point que le conte, merveilleux et réalité s’entremêlent.

En conclusion, Porc Braisé est comme un bonbon. Doux, fondant avec cette ouverture sur la nostalgie où enfant nous pouvions encore être persuadé qu’un monde alternatif existait. Amoureux de Murakami, le premier roman de An Yu est pour vous 😉


Porc Braisé écrit par An Yu

Edité par Delcourt Littérature (2020)

9 septembre 2020 – Rentrée littéraire