Chronique, Contemporain, Service Presse

L’arrondi silencieux, Corentine Rebaudet

synop

arrondi

l’arrondi silencieux, Corentine Rebaudet

 

L’amour de la liberté naît toujours de la fuite d’un quelque chose, d’une quelque part.

En premier lieu, j’aimerais remercier Corentine Rebaudet, l’autrice de ce roman qui a eu le nez creux en me le proposant.

Avec l’Arrondi silencieux, nous sommes bien loin de ce que je lis habituellement. Nous suivons une fratrie qui se découvre à la mort de leur mère, Edith. Les mots peinent à sortir et ce sont trois lettres énigmatiques qui briseront le silence et révéleront un drame familial cruel et d’une tristesse infinie qui hantera les personnages tout au long du roman.

IMG_20181013_155629_881.jpg

Corentine Rebaudet signe un premier roman surprenant. D’ordinaire, les premiers romans sont hésitants, mais ici, l’autrice mène son histoire d’une main de maître choisissant ses mots avec un grand soin. Je ne m’attendais pas à une telle maîtrise dans son écriture où les phrases s’enchaînent avec fluidité et où la psychologie de ses personnages est convaincante et unique. Gabrielle, cette quarantaine pleine de doute quant à cette grossesse soudaine et non désiré qui se bat avec elle-même. Ophélie (ma préférée), jeune femme à peine sortie de l’adolescence et pleine de vie qui subit l’outrage le plus violent qui peut arriver à une femme (certaines scènes sont d’une violence…) et puis Jérôme, l’artiste maudit qui s’autodétruit et laisse glisser sa vie.

Plusieurs jours après cette lecture, j’y pense encore. J’ai rarement vu une telle force dans le propos ; celui du déni , dans toutes ses formes, mais surtout du deuil maternel et d’une enfance qui n’a pas réellement pu exister. Corentine Rebaudet possède une écriture douce, souvent poétique et qui prend le lecteur par la main pour lui présenter les faits sans jugement. A lui de faire son propre avis sur les choix de vies de ces personnages présents et surtout passé.

L’arrondi silencieux est une jolie surprise qui m’a sincèrement remuée. Nous avons tous une histoire singulière et une famille unique. Ce livre ne peut que résonner en chacun de nous, par son thème et surtout ses personnages. Un premier roman très bien écrit, avec des mots justes et humble, qui retranscrit parfois l’horreur sans jugement aucun. 

Corentine, je sais que tu liras avec attention ces quelques lignes. Je souhaite encore une fois te remercier pour ce premier roman magistral. Mes mots sont hésitants, car il m’est bien difficile de mettre des mots sur mon réel ressenti. J’espère que tu nous offriras un second livre aussi bien écrit, qui me remuera de nouveau.


couv53006602

 

Edition Balland

338 pages

Acheter

 


* Les liens d’achats ne sont pas affiliés par respect pour l’auteur / maison d’édition qui m’aura proposé la lecture
Publicités

3 réflexions au sujet de “L’arrondi silencieux, Corentine Rebaudet”

  1. Un grand merci Ségolène pour cette magnifique chronique qui me donne des frissons ^^
    Comment ne pas vouloir continuer à écrire après un tel retour ? Surtout quand mon histoire a réussi à séduire une lectrice dont ce n’est pas le genre de lecture !
    Merci ❤

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s