L’anti-magicien, une fantasy innovante

Parce qu’il vaut mieux tard que jamais, aujourd’hui, je vous propose de revenir sur le premier tome de l’Anti-Magicien. Un roman jeunesse qui ne prend pas son lecteur pour un idiot et réussit l’incroyable pour un livre jeunesse : ne pas me faire lever les yeux au ciel.

Screenshot_20191004_095054.jpg

 

JE VOUS EN SUPPLIE, VOUS AUTRES DIEUX DU SOLEIL ET DU CIEL, DE LA MER ET DE LA TERRE, JE VOUS EN PRIE, ARRÊTER DE ME POURRIR LA VIE

L’ANTI-MAGICIEN

 

Oubliez ce que vous savez des romans de fantasy médiévale aux personnages adolescents un peu stupide. Sébastien de Castell, que je connaissais pour Les manteaux de gloire, écrit une saga de fantasy jeunesse enthousiasmante.

Kelen est l’héritier mâle d’une des plus grandes familles aristocratiques. Pourtant, il doit faire face à un problème de taille : il ne possède aucune magie. Dans un monde régi par cette énergie, qui décide de qui doit régner, l’absence de magie est vécue comme elle drame. Car elle signifie la chute du rang social et l’asservissement. Mais Kelen, arrogant au possible, va tout tenter pour faire comprendre qu’il mérite sa place. Même s’il doit mettre sa vie en péril.

 

UNE FEMME, C’EST UN HOMME EN PLUS MALIN ET AVEC DES COUILLES

 

Plusieurs mois après ma lecture, il serait compliqué d’entrer dans une grande analyse. Pourtant, je garde un souvenir fort de cette première rencontre avec l’univers et ses personnages. Exit les personnages féminins aux réactions irréelles et à la romance cucul la praline. Dans l’Anti-magicien, Kelen a des doutes, des peurs et est aussi un sacré casse-cou. Quelle fraîcheur que de lire un roman, jeunesse de surcroît, où l’auteur réinvente un genre (cf le roman initiatique) avec panache sans mâcher le travail d’imagination du lecteur. Rien n’est prévisible, et même s’il y a forcément le gros vilain tout pas beau attendu, ça passe comme une lettre à la poste. Pour un univers pareil, moi, je lui pardonne à l’auteur. Sans problème.

Si ce n’était l’âge des personnages, qui le classe en jeunesse, et un style plus abordable, l’Anti-magicien est un excellent premier tome qui pose les bases d’un univers solide.

 


couv21010406

 

L’Anti-Magicien, premier tome d’une saga de six tomes

Ecrit par Sébastien de Castell

Edité chez Gallimard

Sortie le 26 avril 2018

 

 


Signature uranie blog

Publicités

Un commentaire sur “L’anti-magicien, une fantasy innovante

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s