Catégories
Chronique Littérature Science-Fiction

[Chronique] Les Amants étranger – Philip José Farmer

Les Amants Etranger – Philip José Farmer

En 3050, l’Amérique du Nord est dirigée par le Clergétat, ordre religieux ultra-puritain, susceptible de vous envoyer en enfer pour  » irréalité  » au moindre péché. En partant en mission sur la planète Ozagen, Hal Yarrow pense avoir laissé cette société qu’il abhorre derrière lui. Mais le conditionnement subi depuis son plus jeune âge résiste à l’éloignement et rien ne semble pouvoir le briser. A moins que la belle Jeannette, mystérieuse étrangère, ne parvienne à faire tomber les derniers tabous de Yarrow ?


couv45444737Retour dans les contrées merveilleuses de la science-fiction, le genre que j’affectionne le plus. Peu chroniqué encore sur le blog, cette absence est due à une raison majeure : Bien que ce soit mon genre préféré, j’en parle très mal et je passe souvent pour la lectrice du dimanche. Alors que je ne regarde, lis, joue, à 85% qu’à ça. Bref.

P.H Farmer fait partie des auteurs que je n’avais pas encore eu le plaisir de lire. Je possède un de ces titres dans ma bibliothèque, mais je souhaitais un titre plus abordable pour commencer. Je suis donc partie sur une base « classique » de la SF => le vaisseau terrien en exploration vers une potentielle nouvelle terre d’accueil. Sur fond de religion et de colonisation, Farmer nous développe l’histoire de Hal Yarrow. Ce dernier, profitant d’une occasion en or pour fuir sa femme, quitte la planète vers un nouvel eldorado.

Ils vous ont appris à haïr au lieu d’aimer, et la haine, ils l’ont appelée amour. Ils ont fait de vous des moitiés d’hommes, afin que l’ardeur emprisonnée en vous puisse se tourner contre l’ennemie.

Les pages sont ainsi vues par les yeux du personnage et on découvre comme lui, la faune et la flore de cette nouvelle planète, mais aussi tous ces questionnements intérieurs quant à la colonisation en cours. L’auteur arrive à créer tout un univers plausible où la religion fait loi. Il est assez incroyable de découvrir cette nouvelle forme d’humanité où chaque moment de la vie est réglé et nous fait à notre tour nous poser des questions sur une politique cléricale à l’avenir.

Cela m’arrive assez peu, mais ce livre a réussi à me donner matière à réfléchir sur des questions telles que le respect de l’autre, où s’arrête la colonisation pacifiste et où commence la colonisation par la force (et si la première existe vraiment). Ce texte est pour moi une réussite à tous les niveaux. Il est abordable dans son histoire, assez bien fait pour être addictif et les personnages ont tous leurs propres raisons d’agir comme ils le font.

Conclusion, un titre qui séduit par les questions qu’il soulève sans paraître lourd.


Edition Folio SF

Pages 367

Note 17/20


2 réponses sur « [Chronique] Les Amants étranger – Philip José Farmer »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s